Les mémoires des sociétés ne sont pas encore les mémoires des peuples nécessaires à la démocratie.

Il leur manque la durée, ou encore, elles s’effacent avec ceux qui les portent.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial