La photographie est une culture

 

 

Petit dialogue imaginaire entre une visiteuse de ce site et son hôte.

 

La visiteuse – tu vois je suis restée.

L’hôte – oui je vois.

La visiteuse – je ne pensais pas, mais je suis restée tout de même.

L’hôte – oui, oui, et tu peux rester autant que tu veux.

La visiteuse – je crois que c’est cette phrase là, que tu as écrite sur ta page : « La photographie est une culture ». Je crois que c’est ça qui m’a fait rester.

L’hôte – ah bon ? Et pourquoi cette phrase-là ?

La visiteuse – tu vois, tous les autres sont partis. ça c’est normal. Quand on cherche des images sur le web c’est pour le plaisir, tu vois. On regarde, on juge, on like des fois, on partage sur les réseaux et puis on part ailleurs. On reste pas.

L’hôte – et pourtant tu es restée. C’est ça. Mais, dis-moi, comment tu sais que les autres sont partis ? Tu es devant ton écran et il y en a peut-être plein d’autres comme toi, qui « restent », non ?

La visiteuse – (sourire) je crois pas, enfin, c’est pas ce qu’on dit. Pour qu’un site ait du succès sur le web il faut pas que les gens restent, il faut qu’ils reviennent, c’est ça le truc : il faut qu’ils partent vite pour qu’ils reviennent vite. Ça fait autant de clics pour les moteurs de recherche et chaque internaute a l’impression de jouer son rôle sur la toile…

L’hôte – …d’araignée…

La visiteuse – en cliquant le plus possible. Tu comprends ?

L’hôte – oui, oui. C’est une croyance et elle est très répandue, c’est vrai. Elle fait tourner internet au profit des big-datas. Mais ce n’est pas parce que les internautes lui obéissent qu’ils ne la subissent pas. Tu crois pas ? Ils ont peut-être besoin d’autre chose eux-aussi, même s’ils ne savent pas dire ce qui leur manque parce qu’on ne leur en donne pas l’occasion.

La visiteuse – dans ce cas, (sourire) il faudrait reconnaitre que nous ne sommes pas seuls en train de bavarder là ; je peux leur parler à eux aussi… (sourire)
Hello ! les internautes qui sont restés eux-aussi ! C’est sympa, j’aime bien l’idée de prendre du temps ensemble plutôt que le consommer à cliquer comme un diable. Mais, bon, je n’y crois pas trop, parce que tu vois, le mot « culture » ça fait peur. C’est pour ça aussi que je m’étonne d’être restée.

L’hôte – tu penses à la Culture avec un grand C, celle des Musées avec un grand M, des Artistes avec un grand A, mais laisse tomber. C’est pas ça la culture.

La visiteuse – euh ! Tu m’expliques là ?

L’hôte – tu vois, les internautes qui croient qu’il faut cliquer à chaque seconde font comme ceux qui mettent les tableaux aux Musées : ils jugent. Seulement, les internautes pensent que leur droit de juger est « démocratique » alors que les tableaux sont dans les Musées au nom du droit d’une élite. C’est pour ça que les gens qui se croient du peuple méprisent la culture des Musées et c’est pour ça que la culture des Musées méprise la culture du soi-disant peuple. C’est réciproque. Cela dit, il y a tout de même une grande différence : l’élite, c’est ce qui est au-dessus, ce qui a le pouvoir, l’argent, tout ça, alors les gens du soi-disant peuple ont peur de la culture des Musées. Même s’ils la haïssent, ils savent qu’ils ont perdu d’avance. Moralité, il ne leur reste qu’à la fuir…

La visiteuse – tu sais que tu fais des phrases longues ?

L’hôte – c’est mal ?

La visiteuse – c’est pas ce qu’il faut pour le web

L’hôte – encore un jugement pour qu’on lise vite et qu’on parte vite ! Tu ne crois pas qu’on pourrait essayer autre chose ?

La visiteuse – eh quoi ? Tu veux m’enlever le droit de juger ?

L’hôte – mais non, simplement, on peut passer du temps sans se servir de ce droit. J’ai le droit de conduire, c’est pas pour ça que je passe ma vie au volant…

La visiteuse – c’est pas faux…

L’hôte – je crois que tu commences à comprendre

La visiteuse – en somme, la culture se passerait de jugement ?

L’hôte – exactement.

La visiteuse – mais on fait quoi alors ?

L’hôte – on se cultive.

La visiteuse – même pas peur ! (sourire) Mais je vois pas où nous allons.

L’hôte – on reçoit, on crée, on partage, on transmet, mais jamais on ne consomme, c’est ça le truc.

La visiteuse – si on consomme pas c’est qu’on donne autant qu’on reçoit, c’est ça ? La culture c’est redonner ce que l’on nous a donné, mais en le recréant ? C’est ça ? ça se construit ensemble en fait.

L’hôte – exactement, et pour construire ensemble…

La visiteuse – … il faut du temps. Tu crois que c’est pour ça que je suis restée ?