En art, les concours c’est comme les courses hippiques : ce n’est pas le cheval qui gagne.