Credo néolibéral : chaque homme nait libre.

Conséquence n° 3 : même les mots sont libres de droit.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please follow and like us:
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial